• A C C U E I L
  • A S S O C I A T I O N
  • A T E L I E R S
  • A C T I O N S
  • C O N T A C T
  • B L O G

CYBERCOACHS

  • FAIRE UN DON

Sandro Dall'Aglio / Le 28 mai 2020

Cybercoachs, le blog.

JEUX VIDÉO OU DE SOCIÉTÉ

Je fais des jeux. La question embarrassée qui suit généralement cette annonce est la suivante: « Mais des jeux vidéo ou des jeux de société ? ». En fonction de l’âge de mon interlocuteur cela revêt deux significations différentes. Pour les moins de 20 ans: « mais des jeux amusants ou les trucs chiants de ma grand-mère? ». Pour les plus de 40 ans: « mais des jeux dangereux et abrutissants ou ceux qui réunissent les gens autour d’une table ? ». Le confinement que nous avons subit ces dernières semaines apporte un éclairage inespéré sur cette opposition trop courante.

Pour comprendre cela, il suffit de s’intéresser au site Board Game Arena. Créé il y a dix ans par Gregory Isabelli, le site numérise les jeux de société disponibles sur les étals des magasins pour permettre d’y jouer via un navigateur internet. Jusqu’à début mars de cette année, le site enregistrait un maximum de 30’000 joueurs simultanés, majoritairement dans la trentaine, comme l’explique son fondateur au micro de France Bleu. Pendant le confinement, la fréquentation s’est multipliée par dix et les utilisateurs se sont fortement diversifiés: « avec le confinement, on a vu arriver un public complètement nouveau. On a des gens qui ont mis leur grand-mère pour pouvoir jouer avec elle et la sortir de l’isolement ou des familles qui se retrouvent pour pouvoir jouer ensemble ».

Alors que doivent penser ces joueurs ? Est-ce qu’ils s’adonnent à des jeux de société ou des jeux vidéo? Ils sont seuls face à un écran, il semblerait donc qu’ils soient joueurs de jeux vidéo. Pourtant, ces jeux existent à l’identique dans une boîte bien réelle et ne peuvent être joués qu’avec un autre humain derrière son propre ordinateur. Serait-ce des jeux de société finalement?

Vous vous en doutez, cette distinction est aussi inutile que la discrimination qui l’accompagne si souvent. Pour un concepteur de jeux, « vidéo » ou « de société » ne sont que des supports différents d’expression. Comme un peintre peut choisir de s’exprimer sur une toile, un mur ou Photoshop, nous pouvons créer nos systèmes de jeu sur une table ou un écran, pour un joueur ou plusieurs, selon nos inspirations. Ce n’est pas le support qui définit la qualité de l’œuvre mais bien ce que ressent le joueur au fil de sa partie.

Retour au blog

qui sommes-nous, où allons-nous?

Sandro Dall'Aglio / Le 28 mai 2020

Capture d’écran 2019 09 04 à 10.51.47

LA CHRONIQUE